Partagez | .
 

 Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Lun 26 Aoû - 18:23



Deux lionnes dans l’arène

Je crois que je hais mon père.

Nan mais sérieusement a 20 ans il ne peut pas laisser sa 'petite fille chérie' se débrouiller un peu toute seule ?! Et bah non il a fallut qu'il me colle l'autre pimbeche de première! Tssss comme si j'avais besoin d'un nouveau jouet. J'ai passé l'âge... encore si elle était soumise se serai marrant. Mais ce n'est pas le cas... enfin... pas pour le moment.

Bref. Nous voila Cendrillon et moi dans ce qu'ils appellent les herbes hautes. Peut être parce que c'est justement des herbes hautes... quelle imagination ! Ça mérite un oscar et une bonne coupe de champagne cette histoire !

Peut etre le moment de sortir mes deux acolytes nan ? Deux secondes plus tard voilà Jaw mon mascaiman et Lilian mon arcko. Oui j'aime les reptiles. Peut être parce qu'ils sont aussi gracieux que dangereux... en même temps ce n’est pas parce que j'ai les cheveux roses que je vais adopter un rondoudou. Je préfère shooter dedans.

Quoi que... je pourrai endormir cruella d'enfer et me barrer après avoir emprunter le feutre du  bubble gum pour lui gribouiller sa belle gueule en espérant qu'elle choppe des boutons en essayant d'enlever tout ça. C'est une idée! Il faut absolument que je trouve un rondoudou bordel !

Mais je m'égare et comme si la situation n'était pas assez désespérante voilà que Lilian grimpe dans un arbre et mon abruti de pokemon sol qui se retourne sur le dos en essayant de faire de même.

~ Mais bordel Jaw à quoi tu joues ?! Il est pas à bouffer celui la !

Je m'approche finalement de lui pour le remettre sur ses pattes. Mon pokemon est stupide. Et l'autre qui se la coule douce sur sa branche une brindille dans la bouche... 100 balles et un Mars aussi ?

Ça commence mal. Finalement je me tourne vers blanche m**** heum blanche neige. Je la fixe de haut en bas. Bah quoi? Il faut bien proffiter de la situation non ? Puis elle est pas moche a regarder. Peut-être le seul avantage. Il connait mes goûts au moins le vieux ! Je finis par revenir a ses yeux avant de dire :

~ Je te préviens la frofroluche je ne suis pas du genre à me plier aux règles des autres.

Les choses dîtes je commence a avancer sans même essayer d'attendre sa réponse. Je sais il ne faut jamais tourner le dos à l'ennemi mais j'ai l'ouïe fine et puis ... ah oui on n'est censées faire équipe. Foutue organisation. Ils ont pas mis la laisse et les croquettes dans le kit quand ils me l'ont refilée. Ça mérite réclamation ... m'enfin.

Lilian suit entre les arbres alors que Jaw avance avec la grace d'un éléphant obèse boiteux. Je finis par le prendre sous mon bras désespérée avant de me tourner vers l'autre avec une soudaine envie de tester ses nerfs. On va s'amuser...

-Fin PDV elena - Premiere personne -

Prédatrice. Féline. Elle s'approcha d'elle comme si elle n'était qu'une proie. Bien que du point de vue de la rose elle n'était actuellement qu'une petite brebis traquée par une louve. Et la louve c'était elle. Affamée d'envie de domination, est-ce pour cela que son chemin avait croisé celui d'une personne capable de lui tenir face ?

Bougeant ses hanches dans un déhanché sur de lui et provocateur mais pas pour le moins élégant, elle tourna autour d'elle...Observant avec intérêt chaque courbe. Chaque brin de peau que les vêtements de cette femme lui permettaient de voir.

Finalement la jeune femme finie par sortir d'un air moqueur mais toujours avec une certaine finesse déconcertante:

~ Morceau de choix.

Elle espérait peut être une réaction négative de Persephone ce qui lui permettrait d'avoir un alibi auprès de son père sur le pourquoi du comment elle l'avait abandonné après avoir saigné sa jolie face.

La rose se lécha les lèvres avant de finalement s'arrêter vers elle. Elle lui lança alors un regard maintenu et sensuel. Mais le fait qu'il ne soit n'était que naturel chez Elena quand elle croisait quelqu'un que ses cinq sens jugeaient intéressant. Essayant de savoir ce que cette femme cachait en elle pour paraître ainsi... elle semblait adorer la détester.

Pourquoi? Parce qu'elle était belle ? Froide? Oui Elena se faisait un plaisir d'imaginer gâcher ce beau paysage... C'était une envie encore plus intense que celle qu'un homme pouvait avoir pour une femme. Cette envie de tout détruire... de tout rendre laid et de ne rester que la seule beauté au milieu de ce plateau d'horreur. Un petit soucis mental? Peut être. .. Mais en aucun cas elle ne souhaitait se faire soigner.



Dernière édition par Elena Mc Dowell le Dim 8 Sep - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Sexe : : Féminin
Age du personnage : : 26 ans
Messages : : 48
Points d'objectifs : : 10

Etat pour RP : : Je suis libre ! Qui veux rp avec mouah ? é3è


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 1 Sep - 17:31

Une rencontre


Parfois nous pouvons faire des choix, et parfois non. L'obligation d'accepter un ordre qui nous plaît pas est toujours difficile, mais malgré une certaine rébellion face à une autorité gratuite contre elle, Perséphone se pliait aux dires d'un seul homme : son père. Alors qu'elle tiendrait tête à plus haut placé que lui, avec un culot dissimulé avec un sens de la parole irréfutable, elle n'a jamais su lui refuser quoi que ce soit. Il a su la dresser, et ça, elle ne l'acceptera jamais.
Et c'est ainsi qu'elle se retrouvait ici, dans les hautes herbes avec une compagnie plus que douteuse. Elle, une Shellmist, devait se mélanger avec la fange sous les ordres de son paternel d'un commun accord avec le padre de cette souillon. Elle maudissait que ces deux hommes soient amis, quelle idée saugrenue de l'avoir affublée d'une coéquipière.

La femme regarda d'un regard en coin cette femme. Elle inspira longuement en détaillant son accoutrement plus que de mauvais goût, on aurait dit un rondoudou. A son âge c'était plus que ridicule. Elle était belle, faut l'avouer, mais elle le savait, et ça c'était pas une bonne chose. Le genre de femme a se servir de ses atouts. Jézabel était pareil, mais gardé tout sa dignité dans ses actes de charmes, ce n'était pas la même danse que cette fille qui se démarquait pour se faire remarquer.
Et que dire de ses compagnons, ne tenant pas en place, à se demander lequel était ancien. Car toute deux avaient reçu un pokémon aujourd 'hui, et Perséphone se bénit de ne pas avoir choisis ce Arcko se prenant pour Tarzan. De toute manière, la jeune femme avait posé ses ordres au reptiles bleu qu'elle avait choisi. Bokrug restait calme aux pieds de sa maître, guettant les allentours tel le prédateur qu'il est ; son seul défaut était qu'il grondait sur tout ce qu'il bougeait. Mais surtout, il ne semblait pas beaucoup apprécier ce mascaïman, le considérant comme un rival de territoire.

Une scène de théâtre doublé d'une mascarade. La Shellmist n'avait qu'une envie, laisser en plan cette pimbêche et s'occuper seule de la mission qu'on leur avait confié. Mais c'était risqué, elle ne trouvait pas d'explication valable pour son père sur le pourquoi elle revenait seule. Condamner à faire équipe avec ce truc rose, les deux femmes n'allaient vraiment pas ensemble.
L'une était coloré et dynamique, se démarquant aussi par son attitude en hurlant sur ses pokémon ; tandis que l'autre, plus sombre, restait calme devant ce spectacle affligeant, froide et sans sentiment, une légère exaspération se lisant sur son visage.

La gamine se tourna vers Jézabel, l'appelant d'un terme qu'on pourrait qualifier de vulgaire. Soit belle et tais-toi, car ton langage lui vrille les tympans, pensa Perséphone. Elle ne se plie pas aux règles, soit, elle aussi. Mais elle ne répondit pas, cela n'en valait pas la peine.
Par contre, ce qui suivit commença à irriter le bloc de glace. Voilà que soudainement, celle qu'on lui avait présenté sous le nom d'Elena, se déhanchait comme une chatte en chaleur, la reluquant sans gêne, avant de balancer une phrase insultante en raison de sa vulgarité.
« Arrêtes de tordre du cul, la route est droite, siffla soudainement une voix avec un accent de l'est. Vous allez continuer à vous faire insulter de la sorte, Dame Perséphone ?
─ C'est juste que je ne m'abaisserai pas à jouer à son petit jeu vulgaire, mon cher Vladimir. »

A peine ses mots échangés, que l'ombre de Perséphone se tordit vers le haut, faisant apparaître un fantominus au regard aussi noble que son maître. Son second compagnon se dévoilait enfin. Il n’aimait pas qu'on dérange sa compagne, elle le disait clairement de sa voix caverneuse. Il fixa Elena intensément avant d'éclater de rire.
« J'aime beaucoup ton numéro, il m'a bien fait rire. Si tu crois pouvoir charmer ma maîtresse en te comportant comme une prostituée, je te souhaite bon courage. »
Les mots de Vlad fit sourire la platine avant qu'enfin elle ouvre la bouche pour parler à Elena.
« On peut y aller, ou je te laisse finir ton déhanché ? »


ActionsPokémonsAutres
♦ Apparition de 2 pokémons sauvages.
...
...



Dernière édition par Perséphone J. Shellmist le Dim 1 Sep - 18:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-impact.forumactif.org/t233-journal-de-persephone-
avatar
Admin

Sexe : : Masculin
Messages : : 355
Points d'objectifs : : 334


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 1 Sep - 18:05

Fouinette
Nature : Assuré
Niveau : 5

Pv : 18
Att. : 8
Def. : 9
Att. spé. : 8
Def. spé : 9
Vit. : 7
Clairvoyance  Griffe (40)  Boul'Armure



CS :Fuite (Run Away) : Augmente les chances de fuite.


Piafabec
Nature : Malin
Niveau : 5

Pv : 19
Att. : 11
Def. : 8
Att. spé. : 7
Def. spé : 8
Vit. : 12
Pic Pic (35) Rugissement Gros'Yeux


  
CS : Regard vif (Keen Eye) : Empêche perte de précision


Dernière édition par Arceus le Dim 1 Sep - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Sexe : : Masculin
Messages : : 355
Points d'objectifs : : 334


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 1 Sep - 18:21

♦ Fouinette : Griffe & Griffe
♦ Piafabec : Rugissement & Pic Pic


Dernière édition par Arceus le Dim 1 Sep - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 1 Sep - 19:08



Deux lionnes dans l’arène

Oui, elle était provocatrice et elle l’assumait. Mais c’était Elena, élevée de la sorte pour faire tourner la tête de quiconque osé s’approcher trop prêt d’elle. Et pourquoi, pourquoi du jour au lendemain son père avait voulu qu’elle voyage en la présence de cette fille ? Ne comptait-il pas en faire une force solitaire ? Elle n’y comprenait plus rien. Alors au moins, elle posa ses yeux sur cette femme qu’elle scruta de haut en bas, face à son eternel déhanché provocateur.

Une voix se fit entendre, mais elle était masculine avec un accent, celle du Fantominus. Quoi ? Vous pensiez qu’Elena allait s’emballer pour si peu ? La remarque la fit sourire, alors qu’elle s’était posé devant cette cher Perséphone. De son côté, Jaw la fixait longuement. Considérait-il le Kaiminus comme un ennemi ? Non, comme rien du tout en fait, il s’en moquait royalement, il faut dire qu’à part combattre et rendre sa dresseuse heureuse, il se moquait bien du reste le petit caïman.

Depuis un moment, Elena avait plongé ses yeux dans ceux de Perséphone, elle ignorait le Fantominus, peut importe qui il était auparavant, aujourd’hui ce n’était qu’un misérable spectre un peu trop bavard à son goût. Elle finit par poser ses yeux dans ceux du Fantominus, pas le moindre effrayée :

♦ Dis moi mon chou, tu aimerai que mon petit Mascaiman fasse claquer sa mâchoire ténébreuse sur ta petite face ? A moins que la jalousie de ne plus en avoir, de ‘cul’ te fasse intervenir ?

Ténèbre… Une grande faiblesse du spectre, chose qu’elle n’avait jamais vraiment comprit. C’était comme le dragon faible à son propre type, des choses étonnantes. Elle ne s’occupa pas plus du spectre, après tout que pouvait-il bien lui faire ? Que pouvait-on bien lui faire de plus avec tout ce qu’elle avait vu comme horreurs par son père ? Alors il pouvait bien lui lancer un regard noir qu’elle s’en amuserai plus qu’autre chose.

Elle reposa ses yeux vairons sur son…associée. Sa faisait encore mal à dire, mais elle allait bien devoir la supporter. Il fallait qu’elle contrôle ses pulsions, chose qu’elle savait faire avec brio puisque les remarques destinées à la piquée l’avait simplement amusée. Il faut dire qu’elle n’allait pas pleurer pour si peu, était-elle la fille d’un brillant et puissant homme des Giratina ou non ?

Mais elle était satisfaite, son plan de faire réagir et d’agacer avait marché, du moins avec ce cher Vlad auquel elle portait maintenant indifférence. Hm… Perséphone, c’est vrai qu’elle était belle, c’était peut-être un avantage, mieux que si on l’avait mit avec quelque chose d’hideux.

♦ Mais enfin chérie, je ne changerai en rien ma façon de marcher pour tes beaux yeux.

Elle se moquait de ses critiques, elle n’était pas du genre à s’attarder là-dessus. Mais elle se posait toujours la question du pourquoi. Mettre deux femmes de ce genre ensemble, c’était suicidaire ! Ils avaient pris les paris elle ne voyait pas d’autre explication. Sur cette dernière pensée elle quitta ses yeux pour tourner la tête ayant entendu du bruit. Et déjà un Fouinette se baladait en hurlant dans la gueule de Jaw qui balança la fouine comme une vulgaire chaussette. Il avait faim ? Elena leva un sourcil.


♦ Joli reflex, Jaw.

Dit-elle pour montrer qu’elle était d’accord, et par la même occasion lui rappeler qui était sa dresseuse. Si elle n’avait pas été d’accord avec son geste, il serai déjà dans un coin à dire des ‘masca ! masca ! ‘ pour supplier son pardon. Elle entendit un bruit fort désagréable, comme un oiseau qu’on égorge et leva les yeux, posant une main sur ses deux pupilles pour apercevoir au delà des rayons du soleil le piafabec qui semblait prêt à se battre. Elle sourit de nouveau, ce même sourire mi-amusé, mi-sadique, mais 100% naturel chez elle avant de se mettre aux côtés de cette chère Perséphone, mais pas tout prêt, histoire de voir comment elle allait gérer le Piafabec.

♦ Que le spectacle commence.

Dit-elle alors que son Jaw envoya le Fouinette ensanglanté à ses pieds et qu’elle souleva le Pokémon en l’attrapant par la queue, provoquant un hurlement mêlé à un gigotement de la bête.

♦ Inutile, bouffe le si ta faim.

Dit-elle en jetant le Fouinette dans un sale état, laissant Jaw s’amuser avec, celui-ci fixa le Kaiminus qu’il trouvait un peu comme lui et lui dit en langage Pokémon ‘ t’en veux un bout ?’. Tiens, il sympathisait avec l’ennemi maintenant ? Elle soupira mais haussa les épaules, c’était son problème, pas le sien.

♦ Informations Pokémon:

Spoiler:
 

♦ Informations Combat:

Spoiler:
 



Dernière édition par Elena Mc Dowell le Dim 8 Sep - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Sexe : : Féminin
Age du personnage : : 26 ans
Messages : : 48
Points d'objectifs : : 10

Etat pour RP : : Je suis libre ! Qui veux rp avec mouah ? é3è


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Lun 2 Sep - 22:53

Une rencontre


Elle avait l'air contente la chaudasse, si c'était son seul moyen pour faire réagir Perséphone c'est qu'elle avait pas grand chose dans la tête. Enfin, fallait pas faire attention, laissons là se ridiculiser en publique en l'ignorant le plus possible. Mais bien entendu, l'ego de Vladimir ne put s'empêcher de la ramener, toujours une pique à lancer sur les gens qu'il n'encadre pas ; et pour Elena c'était le cas. Pauvre d'elle, elle allait devoir supporter les sarcasmes du spectre autant que Jézabel allait devoir supporter la présence de cette catin à ses côtés. Et voilà qu'elle lui soutient le regard, elle resta de marbre, ne cillant pas, elle veux jouer à celle qui cède en premier ? Va falloir être patiente. Quoique cela ne dura guère, puisqu'elle détourna son regard rapidement pour les porter sur le comte,  pour lui rappeler qu'elle possédait un pokémon ténèbres. Qu'elle tente quoique ce soit et c'était un jet eau dans la gueule qu'il allait prendre son pokémon sol, bien que Bokrug visait encore très mal, Perséphone n'hésiterait pas à vider sa gourde sur cette sale bête. S'il y avait bien une personne qu'on devait pas attaquer pour elle c'était bien Vladimir.
« La pluie de tes sarcasmes glisse sur la toile cirée de mon indifférence », répondit le fantôme à l'égard de cette fille qui la vulgarité lui coupa tout envie de joute verbale.
Suite à sa répartie, il disparut, se rendant invisible de façon diffuse pour rejoindre l'ombre de sa compagne. Il s'arrêta à mis chemin, lançant quelques mots dans leurs langages à Bokrug :
« Tâches d'apprendre vite une attaque eau, de quoi refroidir ce mascaïman.
─ Apprends vites à résister aux ténèbres, car je ne me dépêcherai pas pour toi. »

L'amour fou entre les pokémons de Perséphone, ce n'était pas encore tout à fait ça. Faut dire qu'on avait affaire à deux dominants qui refusaient systématiquement les ordres autres que les mieux, mais qui adoraient en donner aux autres. Donc forcément, pour l'instant le courant passé pas très bien. D'autant que Bokrug était nouveau et que pour Vlad, il devait se plier à ses exigences.

Jézabel regretta rapidement le départ de son fantominus, voilà que la chieuse revenait de plus belle lui pomper l'air. Elle voulait marquer son territoire ? Fallait faire attention, bientôt elle ira lui uriner dessus après sa parade nuptiale de dindon en rut. Tient, encore une phrase pour lui déplaire, elle aime ça de se faire haïr en dirait. Faut savoir, elle roucoule ou elle grogne ?
« Soit, tu fais ce que tu veux. Mais tâches de marcher le plus loin de moi je te pris. Je n'aimerai pas qu'on pense que je traîne avec une personne dans ton genre. »
La froideur de ses paroles auraient pu geler un brasier, mais en vu de son interlocutrice, Perséphone savait déjà que ces mots ne feraient pas leur effet. Une chose était sur, si elle continuait ainsi, elle allait se prendre un balle perdu dans la tête. Mais voilà que quelque chose vint à temps pour couper court à cette monter de tension. Jaw, le mascaïman se faisait les crocs sur un fouinette qui passait par là. Elle ne fit pas long feu et le caïman s'acharna sur la loque qui lui brossait les crocs. Il s'arrêta de mastiquer avant de regarder Bokrug qui n'arrêtait pas de le fixer, cacher derrière la botte de sa maîtresse. Il recula la tête dans un grognement, troublé par cette demande avant de regarder la chose toute pleine de bave.
« Non merci. » Grogna-t-il poliment en guise de réponse avant de porter son regard sur un piafabec un peu trop bruyant.
Sans doute avait-il pris peur en voyant la scène et avait trop peur pour s'envoler. Toujours est-il qu'il était sur sa branche à piailler comme un forcené contre les deux dresseuses. Elena regarda Perséphone avec insistance, sans doute voulait-elle qu'elle s'occupe de ce piaf, savoir ce qu'elle vallait et en vu de l'insistance de Bokrug qui tirait sur sa botte, elle finit par dire :
« Occupes-toi de lui, Bokrug. »

L’alligator ne se fit pas prier, fixant l'oiseau effrayait qui se mit à crier pour tenter de faire peur à son adversaire. Bokrug fut surpris mais ce ne lui fit pas grand chose, il en ricana même, se jetant sur l'oiseau, il grimpa à l'arbre assez vite pour le choper avant qu'il s'envoler et le plaquer à terre.
Bokrug n'était pas aussi expéditif que Jaw, il aimait prendre son temps, « goûter » à sa proie. Lui faire savoir qui était le plus fort. La bête qui aimait bien croquer un bout avant d'achever sa proie. C'était donc pour cela que le piafabec était toujours en vie, avec une bonne partie de son aile arraché et mâchouillée par le kaiminus ; de quoi l'empêcher de fuir. Mais le piaf ne tenta aucune fuite, et dans un monté d'adrénaline sauta sur le saurien pour lui asséner des coups de bec, il en esquiva quelques uns mais pas tous, grondant avec vigueur pour le repousser d'un violant coup de griffe.
« Bokrug, arrêtes de jouer avec la nourriture je te pris. »


ActionsPokémonsAutres
Tour 1 :

Piafabec utilise rugissement sur Kaiminus.
→ Attaque de kaiminus descend à 9

Kaiminus utilise griffe sur piafabec
→ PV de piafabec : 19 -6 = 13/19


Tour 2 :

Piafabec utilise Picpic sur Kaiminus.
→ PV de Kaiminus : 20 -5 = 15/20

Kaiminus utilise griffe sur piafabec
→ PV de piafabec : 19 -6 = 07/19
Bokrug
Kaïminus
Nature :: Jovial
Niveau :: 5

Pv :: 20
Att. :: 11
Def. :: 11
Att. spé. :: 11 (08+3)
Def. spé :: 09
Vit. :: 10
Griffe
Groz'yeux

Torrent : Donne un bonus mulitiplicateur de X1.5 aux attaques eau lorsque les PV de ce Pokémon sont inférieurs à 1/3.
...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-impact.forumactif.org/t233-journal-de-persephone-
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Mar 3 Sep - 16:28



Deux lionnes dans l’arène

« La pluie de tes sarc » Auf, la suite n’en valait pas la peine. Elena ? Stupide ? Non elle connaissait la citation philosophique, mais avait-elle quelconque agressivité à recevoir d’une boule fantomatique auparavant humaine ? Ce pauvre Vlad, qu’était-il devenu ? Ça lui donnait presque pitié pour lui.

Elle s’était déjà détournée du spectre, après tout il faut être fou pour entendre des fantômes parler non ? Non ? Et bien elle en avait décidé ainsi pour le moment.

Par la suite, Perséphone lui indiqua de ne pas marcher prêt d’elle, histoire qu’on ne pense pas qu’elle traîne avec une ‘personne dans son genre’. Elena haussa un sourcil, puis la fixa un instant, et soupira :

"Réveille toi Persé chérie, nous sommes dans une forêt, pas dans une ville. Et qu’entends-tu par ‘personne dans ton genre’ ? Tu me connais depuis 2 jours. "

C’est vrai. Qui pouvait les voir ? Un chenipan et un arbre sans doute ? Et encore si quelque dresseurs osaient venir par ici, elle aurai vite fait de les remballer, elle avait mieux à foutre non ?

Et cette Perséphone, qui était-elle pour la juger ? En se rendant compte qu’elle s’était un peu énervée, elle reposa un regard froid sur la blonde avant de ne plus y prêter attention pour le moment.

Par la suite, des combats s’engagèrent. Les deux alligators, l’un eau l’autre sol s’occupaient de leurs adversaires, seulement le Mascaiman était peut-être plus pressé de manger sa proie, et sans doute plus fort peut-être.

Elena n’en sourit pas, elle s’en foutait d’être la plus forte ou non. Elle avait de toute façon l’avantage des types sur Perséphone, mais quelqu’un était la pour lui rappeler régulièrement qu’elle n’était pas son ennemie… En théorie. Parce qu’en pratique, les deux femmes ne pouvaient simplement pas se voir.  

Alors qu’elle fixait Jaw qui se nourrissait de ce pauvre fouinette bien éventré, elle reçu un appel avant de sortir un téléphone noir et moderne, comme l’imposait sa classe sociale et de répondre d’un air désintéressé, ayant mit le son assez fort pour que son interlocutrice entende, sans pour autant avoir mit le haut-parleur.

«  Hm ? »
« Coucou ma fille ! C’est papa ! ça va ?! »


Et cet homme était un grand agent des Giratina, elle parut irritée et soupira un instant. Bon il fallait l’avouer, malgré le cœur froid d’Elena, elle l’aimait quand même son père, quoi que après l’avoir mit avec Barbie Girl au pays des pettes cul, elle commençait à douter.

« J’ai dis quelque chose qu’il ne fallait pas ? »
« Non rien, oui ça va et toi ? »


Elle parlait froidement, pas qu’elle avait spécialement envie de se la petter, mais son père se rendait malade de ne pas avoir régulièrement de nouvelles de sa fille, et ça commençait à la peser.

« Oui mais tu me manques Elena ! Comment ça se passe avec Perséphone ? Elle est adorable non ? Vous devez bien vous entendre, en plus c’est tout à fait dans tes goûts ! »

Elena haussa un sourcil, oh merde, Pikachu avait peut-être tout entendu ! Elle ? Dans ses goûts ? NAN MAIS IL DECONNAIT OU QUOI ?! Encore si elle était soumise pourquoi pas mais la c’était une vrai pimbêche qui lui faisait face ! Elle roula des yeux longuement, nan il ne pouvait pas lui dire que les deux filles menaçaient mutuellement de se pendre ou de se flinguer.

« Oui oui adorable, très gentille, très sympa tout ça le matin elle va me chercher les croissants même. »
« C’est vrai ? Je suis heureux alors ! »

Il avait sûrement bu ! C’était le seul truc possible ! Comment pouvait-il être aussi naïf ? ça devenait irritant, elle laissa couler un blanc avant qu’il ne finisse par dire :

« Oh je dois te laisser, mais le père de Perséphone veut lui parler, passe lui Ok ? »

Ah bah maintenant elle jouait les poichigeons ! De mieux en mieux, elle serra les dents et respira un grand coup pour garder son calme et se tourna vers elle en lui tendant le téléphone :

« Tiens persé-chou, papa chéri veut te parler »

Dit-elle ironiquement, se moquant bien qu’on ai entendu ou non au bout du fil.



Dernière édition par Elena Mc Dowell le Dim 8 Sep - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Sexe : : Féminin
Age du personnage : : 26 ans
Messages : : 48
Points d'objectifs : : 10

Etat pour RP : : Je suis libre ! Qui veux rp avec mouah ? é3è


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Sam 7 Sep - 21:42

Une rencontre



L'avait-elle touché par sa phrase pleine de haine ? Non, bien sûr que non, cette jeune fille était comme la mauvaise herbe, une fois installée on ne pouvait s'en débarrasser.
« Tu m'as assez montré de ta personne pour que ta présence me soit désagréable. Tu as jouer la mauvaise carte, ne t'étonnes donc point si je suis désagréable. »
Perséphone n'en dit pas plus, ignorant le regard froid d'Elena. Il en fallait plus pour lui donner la chair de poule. De toute façon, elle pouvait lui répondre, Perséphone ne donnerait plus suite à ces répliques. Elle avait assez joué. Elle baissa le regard vers son sac, y glissant la main pour attraper un paquet de cigarette. Elle en sortit une en donnant un coup sec au fond du paquet et la porta à la bouche, mordillant un peu le filtre sous un énervement dissimulé et l'alluma. Elle tira quelques lattes de tabac, la nicotine calma un peu sa mauvaise humeur.

Le téléphone d'Elena retentit juste après, elle décrocha, laissant le son plutôt fort. Cela en était presque gênant d'entendre une conversation qui ne la regardait pas. Cette femme aimait se démarquer sur tout les domaines. Mais lorsqu'elle entendis la voix du père d'Elena, ce fut comme si rien ne s'était passé. Une envie de rire lui pris, mais sa condition fit qu'elle se retint et resta impassible. Par contre le regard en coin qu'elle lança à Elena voulait tout dire.
M. Mc Dowell, un homme que Jézabel avait souvent croisé dans sa jeunesses. Il était venu de temps en temps dans la demeure de Shellmist pour voir son père, son meilleur ami. Étonnant, sachant que ces deux hommes ont un caractère totalement opposé. M. Mc Dowell est un homme sympathique et aimant, Perséphone l'aimait beaucoup et adorait quand il venait, se risquant de se faire punir en quittant ses activités pour le voir. Faut dire que sont propre père ne lui montrait pas beaucoup d'affection. Elle aurait bien voulu en avoir un comme celui d'Elena, et la façon dont elle lui répondait l'énervait quelques peu. Un ton d'adolescente sans respect.
La jeune femme redescendit sur terre lorsque Barbie pouffiasse lui tendit son téléphone. Comment ça sont père ? Ses yeux s'écarquilla un peu, un léger mal aise pu légèrement se lire sur son visage. Puis elle prit une grande inspiration avant d'attraper le portable et répondre :
« Bonjours, père.
─ Bonjours Perséphone, j'espère que tout ce passe bien. »
La voix de son père était en rien agréable, sèche et dictatorial. A se demander à qui Perséphone parlait, son père ou son patron ?
« Vous vous attendez à quoi en me mettant avec un tel individu ?
─ Prends cela comme un challenge, tu sais ce que je t'ai appris Perséphone.
─ Oui, Père.
─ Bien, si tu as compris, je vais donc te laisser. »
L'homme raccrocha sans un en revoir. Elle avait l'habitude et n'en dit mot, tendant le téléphone à Elena pour lui rendre. Une journée de merde jusqu'au bout. Chaque échange avec spn père se soldait par une petite déprime, mais la Shellmist était forte et ne le montra pas, gardant sa rencoeur bien caché.

Elle se tourna vers Elena, lui jetant un regard avant de se tourner vers Bokrug. Avant de demander d'une voix beaucoup moins sèche que d'habitude.
« Tu veux bien terminer, s'il te plait ?
─ S'il te plait ? Vous ne allez pas bien, Dame Perséphone ?
Elle ne répondit pas à la télépathie de Vladimir, elle n'en avait pas l'envie. Même Elena pouvait maintenant lui dire n'importe quoi, elle ne dirait rien, trop déprimée à devoir apprivoiser cette louve.

ActionsPokémonsAutres
Tour 1 :

Piafabec utilise rugissement sur Kaiminus.
→ → Attaque de kaiminus descend à 6

Kaiminus utilise griffe sur piafabec
→ PV de piafabec : 07 -4 = 03/19
Coup critique : K.O !


Gains :

Xp gagnés : 5
Bokrug
Kaïminus
Nature :: Jovial
Niveau :: 5

Pv :: 20
Att. :: 11
Def. :: 11
Att. spé. :: 11 (08+3)
Def. spé :: 09
Vit. :: 10
Griffe
Groz'yeux

Torrent : Donne un bonus mulitiplicateur de X1.5 aux attaques eau lorsque les PV de ce Pokémon sont inférieurs à 1/3.
...



Dernière édition par Perséphone J. Shellmist le Sam 7 Sep - 22:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-impact.forumactif.org/t233-journal-de-persephone-
avatar
Admin

Sexe : : Masculin
Messages : : 355
Points d'objectifs : : 334


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Sam 7 Sep - 21:58

Chenipan
Nature : Timide
Niveau : 5

Pv : 19
Att. : 7
Def. : 8
Att. spé. : 7
Def. spé : 7
Vit. : 10
Charge (50)  Secretion 



CS :Ecran poudre (Shield Dust) : Empêche le cumul d'effets.


Chenipotte
Nature : Naif
Niveau : 5

Pv : 19
Att. : 9
Def. : 8
Att. spé. : 7
Def. spé : 7
Vit. : 7
Charge (50) Secretion
Dard-Venin (15)



  
CS :Ecran poudre (Shield Dust) : Empêche le cumul d'effets.  


Dernière édition par Arceus le Sam 7 Sep - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Sexe : : Masculin
Messages : : 355
Points d'objectifs : : 334


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Sam 7 Sep - 22:06

♦ Chenipan: Charge & Secretion
♦ Chenipotte: Charge & Dard-Venin


Dernière édition par Arceus le Sam 7 Sep - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Sam 7 Sep - 22:43



Deux lionnes dans l’arène

Montrer sa personne ? Nan. Elena n’avait rien montré encore, elle aimait un peu tromper les gens, et se montrer provocatrice et sûre d’elle au premier abord, la vérité cachait bien des choses qu’elle-même ne voulait peut-être pas admettre. Mais tempis, ce n’était pas cette Perséphone qui allait lui faire la morale, elle se contenta d’ignorer cette dernière remarque alors que son téléphone sonna.

En même temps, Barbie Perséphone avait prit une cigarette dans un paquet, Elena n’y prêtait pas attention, elle n’allait pas non plus lui dire que ce n’était pas bien pour la santé puisqu’il lui arrivait de fumer elle-même, mais c’était occasionnel, ça avait un don pour la calmer il fallait le dire, malgré les quelques 4000 Conneries que ce simple bâton consommable pouvait contenir.

Pendant ce temps, elle avait répondu au téléphone et échangée quelques mots avec son paternel, rien de bien important. Elena était peut-être un poil désagréable, elle aimait son père, seulement il fallait qu’il la lâche un peu. Finalement elle donna le portable à Perséphone suite à la demande.

Elle constata que la conversation était beaucoup plus froide qu’avec son paternel, et elle se sentit bizarre, comme si c’était anormal d’être aussi froid entre une fille et son père… Peut-être que c’était parce que pour elle c’était différent, elle entendit qu’on parlait de son cas mais ne s’en préoccupa pas, de toute façon juger sans connaître était un sixième sens chez les gens, peut importe qui ils étaient.

Elle se concentra donc sur son Arcko qui mâchouillait sa branche, posé sur son arbre.  Elle récupéra ensuite son Téléphone, et même si son interlocutrice ne le montrait pas elle sentait que quelque chose n’allait pas. Elle fut encore plus surprise suite au ton prit dans la voix de la blonde et finit par dire, pratiquement en même temps que Vlad :

♦ Tu nous tapes une dépression ? Tu as l’air complètement abattue.

Perséphone ne daigna pas lui répondre, du moins pour le moment alors Elena haussa les épaules, il lui arrivait d’être sympathique parfois, du moins avec ceux qui partageaient ses pensées. Il semblait que cet appel de son père l’ai même remotivée, il devait être fier d’elle, et pour ça elle devait faire des efforts… Elle ferma donc les yeux un instant avant d’entendre du bruit, et voila qu’un chenipotte s’amusait à grimper sur sa jambe, elle la secoua violemment envoyant valser le petit insecte plus loin alors que Arcko sauta amusé, se mettant face à l’insecte.

♦ Défonce moi ce machin rose !!

Dit-elle énervée, laissant son Arcko faire son affaire avant de se rapprocher de Perséphone, et de planter ses yeux dans les siens, bon aller, premier effort !

♦ Mon père m’a parlé de toi, tu allais souvent le voir comme si tu manquais de quelque chose… C’est vrai ? En tout cas, il m’a bien dit que tu étais une demoiselle charmante et respectueuse, on parle de la même personne là ?

C’était peut-être dit maladroitement mais au moins elle souhaitait vraiment faire l’effort de lancer la conversation et de la poursuivre. La Rose finit par se frotter la nuque, c’était un geste sûrement anodin, mais mine de rien il montrait sa gène. Elle finit par ajouter :

♦ Je suis consciente de ne pas être ce qu’il y a de plus agréable mais puisque nous en sommes à être…des…’Alliées’ il va falloir faire des efforts, même si je sais que tu ne peux pas m’encadrer.

Elle ne parla pas de sa position là-dessus. Pourquoi ? Parce que la conversation précédente au téléphone avait offert une nouvelle perspective de pensées à Elena, peut-être que Perséphone était fermée parce que son père l’avait forcé à être ainsi, et s’il existait autre chose derrière ce masque ?

Elle fixa la cigarette qui se consumait, attendant une réponse quitte à s’en prendre plein la gueule alors que Jaw revint à ses pieds tranquillement, fixant le fantominus avant de lui parler, mais décidément, il était trop social ce caïman !  « Alors comme ça tu es la réincarnation de l’esprit d’un humain ? » demanda t-il avec intérêt, et oui, il était peut-être naïf mais il n’était pas non plus stupide, loin de là. C’était comme Elena : un jeu de double face.

♦ Informations Pokémon :

Spoiler:
 

♦ Informations Combat :

Spoiler:
 



Dernière édition par Elena Mc Dowell le Dim 8 Sep - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Sexe : : Féminin
Age du personnage : : 26 ans
Messages : : 48
Points d'objectifs : : 10

Etat pour RP : : Je suis libre ! Qui veux rp avec mouah ? é3è


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 8 Sep - 0:51

Une rencontre



Bokrug ne savait pas trop quoi faire, cela faisait certes pas longtemps qu'il servait Perséphone, mais en allant avec elle, il ne s'attendait pas à des mots comme ça. Il était en phase de test et la femme se montrait plutôt sèche. Il resta surpris quelques seconde avant que le rugissement du piafabec le fasse revenir à la réalité. Agacé, il l'acheva d'un coup de mâchoire, les os du cou se brisèrent et il secoua frénétiquement sa proie pour la démembrer comme tout bon crocodiliens qui se respectent. Une fois coupé en morceaux, il goba un à un les bouts de viandes sans mâcher puis revint vers sa maîtresse, heureux d'avoir le ventre plein.

Voilà ce que c'était de montrer sa faiblesse, les gens avait pitié des faibles. Perséphone détester se trahir ainsi, pourtant elle faisait attention. Seul Vladimir était capable de ressentir les sentiments de la demoiselle, lui qui était avec elle depuis son plus jeune âge, peut de temps après Marie. Il savait qui était Perséphone et détestait la voir ainsi, comme il détestait qu'on s'approche trop d'elle de peur qu'on lui fasse du mal. Une vrai brume protectrice qui a peine avait-il ressentit le mal-être de sa belle, s'était muettement enveloppé autour d'elle, comme une douce écharpe. Sa tête était à moitié rentrée dans l'épaule de Jézabel, sortant seulement ses yeux pour surveiller. Habituellement, avoir un fantôme en soi était fort désagréable, une entité froide. Mais pour la jeune femme, c'était agréable, une présence réconfortante dont elle avait l'habitude.
Mais l'idée qu'Elena avait deviné que quelque chose n'allait pas la mis dans tout est état intérieurement. On lui avait toujours appris à ne jamais montrer aucune faiblesse, ne jamais se faire prendre en pitié. Et voilà qu'elle échouait sur une simple règle. Si jamais son père l’apprenait. Elle en frémit.

Mais dans ce monde, on est souvent interrompu, et le malaise vu coupé par la présence d'une petites chenilles rose grimper sur la jambe d'Elena. Cela amusa Perséphone, une truc rose sur une chose rose, ça lui allait bien ! Cependant Vlad se mit soudainement à la fixer, du moins jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'il fixait autre chose. Perséphone tourna la tête pour voir un chenipan s'étirait pour atteindre son épaule.
« Hors de là scélérat ! » Siffla le fantôme.
D'un coup de langue il fit tomber la bestiole à terre avant de trembler.
« C'est immonde !!!
─ Bah attaque autrement qu'avec ta langue. »
Vlad ne répondit pas, il connaissait pas beaucoup d'attaque, ce n'était pas un sportif.
« Attaque avec ta tête.
─ Je suis immatériel, je vais passer au travers.
─ Mais avec ton cerveau ! Idiot ! Ou sinon, bah lèches écoutes ! Ou reconvertis-toi en gigolo ! Ça peut plaire aux femmes ! Que sais-je !? Que dis-je !? BUTES CE CHENIPAN ! »

Vladimir regarda Perséphone, choqué, voilà qu'elle se lâchait devant Elena. De toute façon elle s'en fichait, elle allait devoir se coltiner cette femme pendant un temps, et le balais dans le cul commençait à la gêner. Vladimir sourit, il aimait bien voir sa véritable maîtresse. Cette dernière passa sa main sans les cheveux pour les remettre en place avant de tirer sur sa cigarette comme si de rien n'était. Puis elle répondit au mots d'Elena.
« Et toi ? Es-tu bien sa fille ? »
La phrase parut légèrement sèche, mais faut dire que les deux individus ne se ressemblait guère. Quoique avec un papa poule on ne pouvait obtenir qu'un œuf gâté. Et puis bon, elle répondait avec le même style que la question.
« Cette partie de l'histoire ne te regarde en rien, mais pour l'autre, je dois admettre que tu as raison ; va falloir faire des efforts. J'espère donc que cette première et mauvaise impression sur toi n'est qu'une impression. On recommence donc. Enchanté, moi c'est Perséphone. »
Elle lui tendit la main, en toute « amitié ». Il était rare que Jézabel donne une seconde chance, mais c'était un effort qu'elle faisait pour la fille de M. Mc Dowell.

Pendant ce temps Vlad était toujours autour de sa protéger, regardant avec silence ce qu'il se passait. Si sa maîtresse se lier d'amitier avec cette Elena, il allait devoir surveiller ses paroles, ou pas. Il ne l'aimait pas trop pour le moment, mais il ferait un effort sur ce côté là. Mais son attention se détourna devant l'appel du petit caïman. Descandant son regard vers lui, il écouta sa question avant de lever se qu'il pouvait faire office de sourcil.
« En effet, mais le pourquoi du comment, je ne te le dirais pas, petit lézard. »
Il se tenait éloigné de la bête, pas très à l'aise avec les ténèbres, il le fixait avec méfiance. Mais soudainement, un chenipan enragé lui fonça dessus, et le traversa avant de s'écraser sur le sol comme un caca mou. Vladimir regarda le ver, puis Jaw avant d'éclater de rire. Parfois, il adorait être un fantôme, même s'il n'était qu'une tête vaporeuse.

ActionsPokémonsAutres
Tour 1 :

Fantominus utilise léchouille sur Chenipan.
→ PV du Chenipan : 19 -6 = 13/19

Chenipan utilise charge sur Fantominus.
→ Aucun effet sur fantominus.


Gains :

Fantominus utilise léchouille sur Chenipan.
→ PV du Chenipan : 13 -6 = 07/19

Chenipan utilise sécrétion sur Fantominus.
→ La vitesse de fantominus baisse à 8.

Vladimir von Rosenchild
Fantominus
Nature :: Timide
Niveau :: 5 → 00/25

Pv :: 18
Att. :: 07
Def. :: 08
Att. spé. :: 18 (15+3)
Def. spé :: 08
Vit. :: 14
Dépit
Hypnose
Léchouille [20]

Lévitation :  Évite les attaques sol.
...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-impact.forumactif.org/t233-journal-de-persephone-
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 8 Sep - 9:38



Deux lionnes dans l’arène

Elena haussa un sourcil en voyant que les deux chenilles semblaient s’être mises d’accord pour escalader les deux dresseuses, au moins il y avait accord dans les couleurs puisque la rose s’était occupée de Elena. En revanche, pour la verte s’était autre chose, le fantôme lécha le Chenipan pour qu’il tombe, attaque léchouille donc ?

Elena se pinça la lèvre pour ne pas rire face à l’expression de dégout exposée par le fantôme qui ne s’en cacha pas, il s’en suivit une conversation politiquement intéressante sur le combat histoire de rappeler à Vlad qu’il était maintenant et avant tout un Pokémon spectre et qu’il devait se débarrasser de la chenille, il faut dire qu’hormis une baisse de vitesse à ce stade il ne risquait pas grand-chose… Hormis un goût peut agréable.

C’est alors que soudainement Perséphone haussa le ton, se décoinça. Elle oublia sa froideur pour faire des allusions sur sa langue et sur les femmes ce qui fit finalement doucement rire Elena dans son coin alors que Arcko s’occupait de la chenille rose, apparemment puisque Elena avait capté une de ses faiblesses rien ne servait d’être plus froide, c’était sûrement mieux comme ça non ? Elle aurai à plaindre une personne qui se prenait les deux demoiselles en même temps pour un règlement de compte, ce serai sûrement drôle à voir.  

Bref, Elena revint à son sérieux, fixant le geste de main dans les cheveux de la blonde, s’était un poil sexy quand même, elle préféra son interlocutrice décoincée. Alors cette chère Perséphone était capable d’avoir des paroles et un VRAI caractère ? ça devenait tellement intéressant ! Elle commença la conversation, demandant si son père et elle parlaient de la même personne lorsqu’il abordait le cas de Perséphone J. Shellmist, ce à quoi la femme répondit d’un ton assez sec la question de savoir si elle était vraiment sa fille.

C’est alors que quelque chose d’étrange se produit, Elena sourit, mais son sourire se partagea entre la peine et la joie, ce qui était étrange chez elle, car d’habitude il était plutôt ironique et sans sentiments. Elle frotta sa nuque de sa main et dit :

♦ Je pense que mon œil droit te donnera la réponse…

En effet, la demoiselle rose avait les yeux vairons, c’est-à-dire que le gauche était d’un bleu intense et clair, et le droit d’un vert emeraude, et ce vert était le même que celui qui se trouvait dans les yeux de son père, ce qui laissait présager que le bleu venait de sa mère et s’était effectivement le cas.

♦ Mais je suis d’accord pour dire que nous ne nous ressemblons pas vraiment, je tiens plus de ma défunte mère.

Dit-elle en se rappelant que celle-ci, sous la folie avait voulu la tuer, et s’était à ce moment là que son père était intervenu. Il avait tué sa bien-aimé pour sauver le ‘fruit de leur amour’, comme il disait, c’était peut-être en partie pour ça que Elena était si indépendante et avait presque peur de vraiment s’attacher aujourd’hui. Mais c’était équitable, Perséphone lui montrait une faiblesse, alors elle lui en montrait une. Qui sait peut-être que Perséphone connaissait cette histoire et avait connu sa mère ?

Elle sortie de ses pensées en continuant la conversation, oui des efforts il allait falloir en faire c’était indéniable ! Perséphone lui répondit avec un petit pic, mais c’était dans leurs caractères mutuels, avant de finalement lui dire qu’elle espérait que sa première impression n’était pas la bonne sur la rose, et tendre sa main, se représentant. Si Vlad était surprit, Elena l’était encore plus.

♦ Et bien tu verras par toi-même qui je suis avec le temps.

Dit-elle histoire de lui ‘renvoyer la balle’ un instant avant de tendre sa main pour prendre la sienne dans un échange en accord avec les deux femmes :

♦ Moi C’est Elena Mc Dowell, Enchantée…

De son côté, Jaw sourit sous sa machoire de crocodile en écoutant le fantôme. « Peut-être un jour qui sait ? » Dit-il par apport à l’histoire, il n’en dit pas plus et se posa tranquillement aux côtés de sa maitresse.

Celle-ci plongea son regard dans celui de Perséphone intensément, on ne baissait pas le regard quand on se présentait, c’était une sorte d’échange  de sincérité.

Elle constata que Arcko avait finit le travail puisqu’il remonta ensuite dans sa branche, elle lâcha la main de Perséphone quand elle entendit un bruit d’aile et un cri qui l’accompagnait loin d’être sympathique, en effet un Rapasdepic fonçait sur elles, elle attrapa soudainement la blonde par la hanche pour la tirer vers elle et les décaler du lieu d’impact, le rapace ne s’y attendant pas s’écrasa alors, et oui lorsqu’on était un oiseau en chasse il fallait mieux ne pas se rater.

Par chance, les deux Pokémon de Elena, conscient que le rapace était trop fort pour eux décidèrent de lui donner une correction pour qu’il s’en aille. Jaw lui mordit sévèrement l’aile le faisant  hurler alors que Arcko lui donna un coup dans le bec, de l’autre côté, ils ignoraient si les deux Pokémon de Perséphone étaient aussi de la partie, mais cela suffit à faire s’enfuir le rapace qui s’envola comme il put, l’aile blessée sous la mâchoire de Jaw.

♦ Un Rapasdepic ici ?!

Dit-elle surprise, en effet en temps normal les Rapasdepic se trouvaient plus dans les plaines de l’île principale, c’était sûrement un Piafabec qui malgré le lieu avait réussit à évoluer, ou un Rapasdepic en migration, voir celui d’un dresseur mais elle ne voyait pas l’intérêt de laisser son Pokémon se promenait et chasser ainsi. Elle secoua la tête et relâcha Perséphone, c’était ce genre de Reflexe qu’elle avait alors qu’elle plongea de nouveau son regard dans le sien :

♦ Navrée, un reflexe…

Elle s’excusait mais au fond elle avait peut-être sauvée Perséphone, bien qu’elle était consciente que cette femme avait peut-être autant de reflexe qu’elle, elle n’était pas dupe et vivait sous les mêmes conditions qui servaient à former un Giratina, elle se tourna vers ses Pokémon et les félicita d’un regard… Ils avaient très bien réagit, et pour ça elle se promettait de les récompenser plus tard.

♦ Informations Pokémon :

Spoiler:
 

♦ Informations Combat :

Spoiler:
 



Dernière édition par Elena Mc Dowell le Dim 8 Sep - 13:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Sexe : : Masculin
Messages : : 355
Points d'objectifs : : 334


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Dim 8 Sep - 9:49

Zigzaton
Nature :  Foufou
Niveau : 5

Pv : 18
Att. : 8
Def. : 9
Att. spé. : 8
Def. spé : 8
Vit. : 11
Charge (50)  Rugissement Mimi-Queue



CS :Ramassage (Pickup) : Peut ramasser des objets  


Medhyena
Nature : Bizarre
Niveau : 5

Pv : 18
Att. : 10
Def. : 8
Att. spé. : 8
Def. spé : 8
Vit. : 8
Charge (50) Grondement



  
CS :Pied Veloce (Quick Feet) : Multiplie la vitesse par 1.5 si affecté par une altération de statut (paralysie, poison...)   


♦ Medhyena : Grondement & Charge
♦ Zigzaton : Charge & Charge


Dernière édition par Arceus le Ven 13 Sep - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voleur

Sexe : : Féminin
Age du personnage : : 26 ans
Messages : : 48
Points d'objectifs : : 10

Etat pour RP : : Je suis libre ! Qui veux rp avec mouah ? é3è


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Jeu 19 Sep - 21:11

Une rencontre



Perséphone sera la main de la jeune femme, semblant elle aussi disposée à repartir sur de meilleur bases. C'était mieux ainsi, surtout si les deux demoiselles devaient travailler ensemble. Connaissant les deux pères, l'un donnant des défis et l'autre ayant un humour particulier, cela avait du bien les faire rire de mettre à projet une équipe avec leurs deux filles au caractère dictatorial. Il s'attendaient sans doute à ce qu'elle s’entre-tuent pour dominer l'autre ; il en était hors de question, même si cette collaboration s'annonçait plus que difficile. Espérons que les deux femmes choisissent d'aller dans le même sens et non aux opposées.

Les yeux d'Elena étaient remplis de sincérité, pleins de convictions, mais Jézabel avait bien remarqué le regard troublé de la belle lorsqu'elle lui lança sa réplique. Dans un but de répondre comme la demoiselle, Perséphone avait du toucher un point sensible dans son intimité. Il était vrai qu'elles avaient des yeux magnifiques et troublant, ayant une couleur différente, cela lui donnait un air bancale, une touche de folie. Magdalenna regarda d'un coup d'oeil bref et non insistant pour rester polie son œil droit. Il ressemblait à celui de son père, elle n'avait guère fait attention au début et cela la troubla légèrement. Quand à l'autre, plus vert, sa couleur lui rappela quelque chose mais ne saurait vraiment le dire. Perséphone repensa soudainement à l'histoire concernant les Mc Dowell, une tragédie. Mais elle ne posa aucune question sur celle-ci, devinant que le regard assombrit d'Elena était du à une réminiscence de ce souvenir.
Perséphone lui sourit, ce n'était pas rare, sauf que celui-là était chaleureux. Petit à petit elle levé la herse de la forteresse qui entourait celle qu'elle était vraiment. Mais delà à entièrement se dévoiler, ce n'était guère gagné. Perséphone était toujours près à lever le bouclier et redevenir désagréable si Elena la décevait, n'ayant pas non plus une entière confiance en elle. Mais soudain une ombre la couva, elle eut à peine le temps de tourner la tête qu'une force la tira par la bas ventre, manquant de la faire tomber, avant de voir s'écraser un rapasdepic en lieu est place où elle se trouvait quelques secondes plus tôt.

Il fallut quelques secondes à Perséphone à comprendre ce qu'il s'était passé, regardant le rapasdepic se faire attaquer par les pokémons d'Elena, ainsi que par Bokrug qui y mit un certain cœur à la tâche, ou plutôt coup de mâchoire. Vladimir resta en retrait, sachant pertinemment que ces attaques n'auraient aucuns effet sur le rapace et gênant plus qu'il pourrait apporter de l'aide.
Jézabel finit par retirer la main d'Elena de sa hanche, la regardant avec froideur. Ce n'était pas vraiment le geste qui l'énervé, mais l'idée qu'elle lui étais redevable, qu'elle avait eu besoin d'aide parce qu'elle avait baissé sa garde. Elle s'en voulait plus à elle-même. Elle soupira, puis radoucit son regard après avoir réajusté ses lunettes qui avaient été malmenée lors de la bousculade.
« Merci, dit-elle. Saleté de piaf, j'espère qu'il boitera de l'aile pendant un bon moment ! On ne peut pas être tranquille deux minutes dans ces herbes.
─ Vous allez bien ? Demanda Vladirmir légèrement affolé.
─ Oui, mais pas grâce à toi. »
Il ne répondit pas, s'en voulant éperdument de ne pas avoir réduit en charpie ce chenipan qui l'avait empêché de surveiller le bien-être de sa maîtresse.

Ça elle pouvait pas mieux dire, se risquer à faire la sieste s'était pire que de sauter dans une fosse à serpent, bien que cette dernière aimait bien ces reptiles. A peine le volatile avait-il fuit les lieux que deux pokémons déboulèrent sous les yeux du duo de femmes fatales. Un medyena coursait un zigzaton. S'amusaient-ils ou est-ce que la hyène était en chasse ? Perséphone n'avait que faire, tout ce qu'elle voyait s'étaient deux pokémons bien trop petit pour effrayer qui que ce soit et rembourser sa dette. Mais elle gardait sa bonne humeur, il fallait faire un minimum d'effort, recommencer sur de bonne bases.
« Vlad ! Cria-t-elle.
─ Oui ?
─ Occupes toi du Medyena.
Le spectre se braqua, regardant le canidé avec un certain malaise.
─ Mais... maîtresse.
─ Tu ne m'avais pas promis de m'obéir sans poser de question ? »
Le conte se tût encore une fois, ce n'était pas vraiment son jour. Il devina rapidement que la jeune blonde lui avait donné cet ordre uniquement pour lui faire payer le coup de tout à l'heure. Après tout, le fantominus était le vigile de la demoiselle, près à prévenir tout danger. Et sur le coup, il avait fait un faux pas. Il prit donc sur lui, regardant son adversaire, reprenant courage. Il détestait cette faiblesse mais ce n'était pas parce qu'il craignait les ténèbres qu'il devait fuir le combat. Cet élément si sombre, si froid, sans fond telle un gouffre, telle la mort. C'était sans doute pour cela que les fantômes craignait les ténèbres, la peur de mourir, d'être absorbé par celle-ci et être oublié les avait laissé sous une forme éthéré.
Vlad attaqua le premier, rasant le sol, usant des ombres pour approcher son adversaire, il surgit devant lui pour l'hypnotiser avant même que le medhyena soit surpris par l'attaque. Il s'effondra de tout son long, totalement endormie. Au moins, dans cet état, le fantôme ne risquait plus grand chose. De la fourberie ? Que nenni, juste de la stratégie !

ActionsPokémonsAutres
Tour 1 :

Chenipan utilise sécrétion sur Fantominus.
→ La vitesse de fantominus baisse à 7.

Fantominus utilise léchouille sur Chenipan.
→ PV du Chenipan : 07 -6 = 01/19
→ Coup critique : K.O !


Gains :

Xp gagnés : 3


Tour 2:

Fantominus utilise hypnose sur Medhyena.
→ Medhyena est endormie pour 3 tours : 3/3.
Vladimir von Rosenchild
Fantominus
Nature :: Timide
Niveau :: 5 → 03/25

Pv :: 18
Att. :: 07
Def. :: 08
Att. spé. :: 18 (15+3)
Def. spé :: 08
Vit. :: 14
Dépit
Hypnose
Léchouille [20]

Lévitation :  Évite les attaques sol.
...



Dernière édition par Perséphone J. Shellmist le Ven 20 Sep - 16:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-impact.forumactif.org/t233-journal-de-persephone-
avatar
Voleur

Messages : : 25
Points d'objectifs : : 27


Feuille de personnage
Pokémons possédés:
Objets de l'inventaire:
MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   Ven 20 Sep - 14:53



Deux lionnes dans l’arène

Des efforts il allait falloir en faire pour se supporter. Pourtant dans un accord commun elles se présentèrent à nouveau avant de se serrer la main, yeux dans les yeux (Onllyyy youuuu!) avant d'entamer une conversation sur la famille d'Elena, chose dont elle n'aimait pas tellement parler. Son être était séparé entre deux parties, comme si ses yeux reflétaient cette image de double personnalité, si on pouvait appeler les choses ainsi.

Perséphone finit par lui sourire, chose qui étonna quelque peu la rose, en effet ce sourire était loin d'être froid ou même ironique, il était sincère et c'était une chose qu'hormis chez son père elle ne voyait jamais. Elle savait reconnaître les faux sourires, elle savait aussi bien mentir que reconnaître le mensonge. Même si là elle s'efforçait d'être sincère, forcément, aucune des deux ne pouvait tromper l'autre, elles avaient été rodées pour être ainsi, des machines? Peut-être, peut-être pas, de toute façon Elena préféra ne pas se poser la question pour le moment.

Effectivement, un Rapasdepic, espèce qui normalement n'était présente que sous sa forme basique dans les environs, leur fonça dessus. Le réflexe d'Elena fût donc d'attraper la belle blonde par la hanche pour la disposer à échapper à cette attaque, ces Pokémon ainsi que le Kaiminus s'occupèrent du reste. Tout été très rapide, et Elena n'avait agit que sur une intuition, elle laissa Miss Jezabel la dégager de sa hanche, de toute façon c'était chose normale. Elle constata également son regard froid, en temps normal la Rose aurait fait une remarque désagréable mais elle se retint d'être ironique et pencha vers la gentillesse:

♦ C'est bon ce n'était qu'un réflexe, tu ne me dois rien. Ou alors paye en nature au moins ça me détendra !

Bien sûr, Elena n'était pas sérieuse dans ses propos... Quoi que. Elle avait juste besoin de se relaxer après cette attaque alors elle décontracta ses muscles doucement, elle était toujours sur ses gardes après tout, dans le milieu où elle était née, avec sa mère et sa... ' formation' de future Giratina, elle s'attendait à tout.

Finalement, le regard de son accompagnatrice se détendit alors qu'elle remit ses lunettes en place en la remerciant. Le spectre arriva ensuite demandant à sa propriétaire si elle allait bien, chose qu'elle remballa froidement en disant que ce n'était pas grâce à lui. Elena écoutait d'une oreille la conversation et d'une autre des bruits plus loin, constatant ensuite la venue d'un loup et d'une fouine, en somme un Medhyena et un Zigzaton.

Perséphone donna comme punition à Vlad de s'attaquer au Medhyena, chose peut facile pour lui qu'il essaya de contester. Apparemment, avec cette femme il n'y avait pas de 'mais '. Vlad s'en alla donc endormir le loup alors que le Zigzaton hérissa ses poils. Elena fixa Jaw et lui fit signe de la tête d'y aller:

♦ Vas t'amuser avec la boule de poils, mais n'en fou pas partout et ne t'étrangle pas avec.

Dit-elle à son Caïman qui une nouvelle fois se montra sans pitié. Elle finit par se reposer sur sa jambe gauche en croisant les bras, fixant le combat et surtout le spectre désespéré avant de dire:

♦ Une question stupide pour détendre l'ambiance chérie : Si Vlad était encore sous forme humaine avec la totalité de ses capacités physiques et mentales.., tu crois qu'il aurai déjà essayé de te mettre dans son lit?

Elle demandait ça très sérieusement, mais c'était une façon plutôt...Amusante et osée d'entretenir une conversation. En effet, le Pokémon semblait se soumettre et s’inquiéter pour Perséphone, bien sûr il s'agissait d'un pacte entre eux mais peut-être le spectre agirait-il plus froidement envers Perséphone si au fond elle ne lui plaisait pas un minimum, ne serai-ce que de caractère.

♦ Enfin si son âme d'homme primate est restée, c'est compréhensible, il n'a pas choisit la plus moche au passage.

Dit-elle sur un ton d'amusement, elle faisait exprès d'être cru car c'était elle, elle aimait être franche et directe mais c'était tout de même un compliment qui se cachait derrière cette phrase loin d'être subtile. Elle se tourna vers elle, la fixant dans les yeux alors qu'elle laissa Arcko grimper sur elle et se hisser sur son épaule, supportant les kilos du Pokémon parce que malgré sa finesse elle était loin d'être faible. Un rayon se posa sur son côté droit faisant briller son oeil vert d'une clarté encore plus intense (Onlyyyy youuuuuu ! ) 

♦ Informations Pokémon:

Spoiler:
 

♦ Informations Combat:

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux lionnes dans l'arène [Pv. Perséphone Shellmist]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux enfants dans un sapin.
» Deux blondes dans le désert
» Deux hommes dans la ville - José Giovanni 1973
» Goodbye Perséphone, dessins & photos
» Perséphone, le retour du printemps (diptyque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Impact :: ♦ Zone RPG ♦ :: ♦ Île de départ ♦ :: ♦ Hautes herbes ♦-